lundi 9 avril 2018

20ème édition des livres & vous

Bonjour à tous,

il y a quelques jours, dans le Crépymag Infos d'avril, le magazine d'information mensuel de Crépy-en-Valois paraissait un petit article sur ma pomme que voici.

Cliquez sur l'image pour voir tout cela de plus près. :)

Pourquoi y parle-t-on de moi ? Parce que j'écris des romans ? Euh... oui, c'est vrai, mais surtout parce que je participe ce samedi 14 avril au salon du livre de la 20ème édition du festival Des Livres & Vous ! Et j'en suis ravie !!!

Je n'avais pas pu me rendre à ce salon il y a deux ans, faute d'actualités à mettre sous les dents aiguisées de mes lecteurs, mais cette année, je vais pouvoir y débarquer en force avec mes deux Dimitri "Le code Minotaure" et "Le génome Walkyrie", ainsi que "L'Héritier de Clamoria" et "Les Oubliées" qui narrent les aventures de mon héroïne hybride, mi-humaine mi-féline, Akatz.

Je vous donne donc rendez-vous à la salle Kindraich, 10 rue Hector Berlioz, à Crépy-en-Valois, de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 17h30, ce samedi 14 avril.

Une bonne journée.

mardi 27 mars 2018

L'imagina'livres 3, c'était trop bien !

Bonjour à tous,

me voici de retour après le salon Imagina'livres, organisé par l'Imaginarium à Toulouse !

L'affiche est magnifique

Et que c'était bien ! Malgré les grèves SNCF, le blocage de l'université Jean Jaurès, les inondations de métro et les locaux fermés de manière abusive, les organisateurs ont assuré et nous ont, une fois encore, offert un salon digne de ce nom. Merci à Camille, Morgane, Sacha, Samantha et tous les autres. :)



J'ai eu le plaisir de revoir les copains et les copines (ils sont trop nombreux pour que je les cite tous...), d'en rencontrer de nouveaux,

Coucou, Olivier. ^^

de bavarder avec des lecteurs très sympathiques (une mention spéciale pour les généticiennes), de parler littérature, d'assister à la remise du prix "écrire la ville" par Yann Quero, de combattre avec une épée et une hache en latex, d'entendre des chants de troubadour et d'apprendre des astuces indispensables sur la manipulation de Word !



Bref, je me suis beaucoup amusée. :) D'ailleurs, on le voit sur cette photo prise par mon gentil voisin de table. :)


On voit même Fred Marty, attentif...

Mon seul regret fut le temps pluvieux, mais au moins, je n'ai pas été dépaysée... La météo était maussade quand j'ai quitté la maison. Il pleuvait à Toulouse. Et à mon retour chez moi, le temps était gris... Il paraît qu'en mon absence, il a fait un magnifique soleil... Groumpf ! Je crois que j'ai un souci avec la météo... ^^

Un autre salon se profile à l'horizon, mais je vous en parlerai la prochaine fois. Et en attendant, je retourne travailler sur le tome 3 des aventures de Dimitri et Roxane.

À bientôt.

lundi 12 mars 2018

Imagina'Livres - Toulouse 23, 24 et 25 mars 2018

Bonjour à tous,

je ne sais pas pour vous, mais pour moi, le mois de février est passé si vite que je ne l'ai pas vu filer. C'est sans doute parce qu'il ne comportait que 28 jours... mais surtout que, comme toujours, je suis monomaniaque. Et comme je suis en phase de correction, je ne fais pratiquement rien d'autre.

Ceci dit, les corrections de IAT,  le troisième tome des aventures du baron Dimitri Hennessy et de Roxane Harris, avancent bien, beaucoup plus lentement que je ne l'imaginais à la base, mais elles avancent. J'espérais le terminer avant la fin de février pour l'envoyer à mes bêta lecteurs, mais ce sera plutôt vers fin mars. Une affaire à suivre, donc.

En attendant, une grande nouvelle !

J'ai le très grand plaisir de participer au salon du livre de Toulouse, l'Imagina'livres, les 23, 24 et 25 mars !




C'est un salon dédié aux littératures de l'Imaginaire et organisé par des étudiants de l'université Jean Jaurès de Toulouse, à l'instigation de Camille Cosnier. Il a lieu pour la 3ème fois et se déroule dans les locaux de l'université Jean Jaurès.

Voici la liste des auteurs invités.



Et la programmation.



J'aime beaucoup ce salon parce qu'auteurs édités et auto-édités s'y côtoient, que c'est amical, bien organisé, qu'on s'y amuse bien et sans chichi.

J'y amènerai ceci :






Pour l'occasion, Camille a rédigé un article autour du code Minotaure. Un grand merci à elle. :)

Donc, n'hésitez pas à venir y faire un tour. L'entrée est libre. Et personnellement, je serai ravie d'échanger avec vous.

A bientôt



lundi 29 janvier 2018

Obstinée, on vous dit...

Bonjour à tous,

et surtout une très heureuse année 2018 !!!!

Ouf, j'ai failli être en retard. ^^

Non, mais je sais ce que vous vous dites... que j'exagère à attendre la fin du mois de janvier pour vous annoncer une bonne année. Je sais, mais j'ai une excuse... une bonne.

Comme je vous l'avais dévoilé début décembre, j'ai auto-publiée "Les oubliées", une nouvelle mettant en scène la capitaine Akatz, le sergent Isidore et bien sûr, l'IA Polaris, dans une nouvelle aventure. Cette nouvelle était déjà parue aux Editions du 38 dans l'anthologie "Sombres Tombeaux", mais les Editions du 38 ayant décidé de mettre fin à leurs anthologies, "Les Oubliées" n'étaient plus disponibles. D'où acte.

Vous pouvez donc retrouver "Les Oubliées" sur Amazon au format papier et électronique.



Auto-éditer cette nouvelle, mon troisième texte depuis que j'ai débuté l'auto-édition, aurait dû passer comme une lettre à la poste... et bien, non ! J'ai galéré comme ce n'est pas possible et disons-le, surtout parce que je suis du genre buté...

Une petite explication technique pour ceux que ça intéresse.
Pour ce texte, j'ai décidé d'essayer de publier ma version brochée sur KDP et non pas sur CreateSpace comme je l'avais fait pour les romans de Dimitri. En effet, depuis peu, KDP propose d'acheter des exemplaires à prix auteur, ce qui était impossible avant. Et KDP, dans son fonctionnement, est assez similaire à CreateSpace. La mise en ligne aurait dû être simple... mais non... KDP dans ses vérifications des données légales présentes sur la couverture et à l'intérieur des ouvrages est beaucoup plus chatouilleuse. J'avais opté pour l'utilisation de mon véritable nom pour le copyright et KDP ne le supporte pas. Bornée comme je suis, plutôt que de changer ce point, ce qui m'aurait pris 5 minutes à tout casser, j'ai préféré tout supprimer côté KDP pour tout refaire côté CreateSpace... ce qui a provoqué des soucis au niveau de l'ISBN que j'ai mis du temps à résoudre parce que KDP bloque l'ISBN même si vous annulez le broché... Groumpf ! Du coup, la nouvelle est sortie après Noël, à une époque où je me remettais de la grippe, et bien plus tard qu'initialement prévu. En début d'année, j'avais eu le temps de réfléchir à mes bêtises et je trouvais dommage de ne pas être sur KDP que je voulais initialement tester. J'ai donc tout rebasculé sur KDP... ce qui a repris du temps, avant de commander un exemplaire auteur pour vérifier que tout était bon... exemplaire qui s'est perdu dans la nature après un peu plus d'une semaine à l'attendre. Groumpf ! Il m'a donc fallu recommander un exemplaire, reçu il y a peu. Ouf ! J'ai bien cru que je n'y arriverai jamais...
Fin de l'explication technique.

La bonne nouvelle, c'est que l'exemplaire en question est nickel et que vous pouvez vous faire plaisir.
La mauvaise nouvelle, c'est que je n'apprends rien de mes erreurs, et qu'en ce début d'année 2018, je suis toujours aussi butée. Obstinée, on va dire. ^^

Une bonne lecture et de nouveau une bonne année 2018 à vous tous qui me lisez.

mardi 5 décembre 2017

Synchronicité

Bonjour à tous,

mes articles se font rares en ce moment, mais il faut dire que je suis en pleine phase d'écriture du tome 3 des aventures de Dimitri et Roxane. Après "Le code Minotaure" et "Le génome Walkyrie", ce sera "IAT" !

Non, je plaisante. Ce n'est bien sûr qu'un titre temporaire, même si ces trois lettres recèlent le contenu du roman.

Mais, je ne voulais pas vous parler de Dimitri et Roxane. Je voulais vous parler de synchronicité. Je n'ai appris ce mot qu'il y a peu, bien que j'en ai souvent subie.

Si on regarde dans Wikipedia, on trouve cette définition, d'après Carl Gustav Jung : "la synchronicité est l'occurrence simultanée d'au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l'association prend un sens pour la personne qui les perçoit."



L'écriture, chez moi, a toujours été liée de près ou de loin à la synchronicité. Je dois d'ailleurs déjà vous en avoir parlé par le passé. Et je voulais vous parler du dernier exemple en date parce qu'il est éloquent.

Tout a commencé un samedi pluvieux où mon homme et moi, déchargés de toute obligation, nous sommes octroyés un après-midi à nous vautrer dans le canapé pour regarder la télévision. Nous avons l'habitude d'enregistrer des tas de films ou documentaires qui nous semblent intéressants durant la semaine et nous manquons toujours cruellement de temps pour les visionner. Cette fois, nous allions pouvoir nous délecter.



Nous avons commencé par "Super 8", plutôt sympa, et avons enchaîné avec "Le souper", un film que je vous recommande grandement. Il se déroule le 6 juillet 1815, en France. Napoléon a été vaincu à Waterloo et la France se retrouve sans dirigeant. Talleyrand invite Fouché pour en discuter autour d'un souper. Alors que Talleyrand veut revenir à une monarchie avec Louis XVIII, Fouché, lui, évoque une démocratie. Tous deux joutent verbalement pour obtenir gain de cause et régler leurs différents. C'est une guerre ouverte où tous les coups, surtout les plus bas, sont permis, où nous sont dévoilés, petit à petit, les déchirements de ces deux êtres d'exception. Ce n'était pas la première fois que je voyais ce film et pourtant, là, je me suis dit "C'est ça que je veux écrire !", comme une évidence.



J'ai donc pris mon crayon et mon bloc-notes pour esquisser les premiers traits de ce que je voulais faire. Et comme je n'y connais rien en révolution française, comme si on ne me l'avait jamais enseigné à l'école, vraie lacune ou oubli, j'ai demandé à mon homme, féru d'histoire, s'il connaissait une période d'empire en déliquescence qui pourrait me servir de base. Oui, je pourrais chercher seule, mais c'est plus rapide de demander à mon homme. Et là, un nom fuse : Aetius. Jamais entendu parler, moi. Et vous ?

Bref, un petit tour sur Wikipedia plus tard, je sais que c'est un général romain du Vème siècle alors que l'Empire est attaqué de toutes parts, par les Huns, les Goths et autres barbares. Son histoire me plaît plus que de raison et oui, Aetius fera partie de mon histoire d'une manière ou d'une autre.




Et la synchronicité vous allez me dire ?

Eh bien, quelques heures plus tard, en zappant, je tombe sur la publicité d'une chaîne qui annonce une émission sur Aetius, émission que j'ai regardé bien sûr. Mais voilà, je trouve ça dingue, moi...

Voilà un homme dont je n'avais jamais entendu parler et qui fait l'objet d'une émission quand je me dis que je veux en faire un héros d'une prochaine histoire. N'est-ce pas le destin qui frappe à ma porte ?



Bon, ne vous emballez pas, ceci dit... Le roman n'est pas encore écrit. Il me demandera beaucoup de temps et pour l'instant, je suis plus en train d'essayer de faire le tri entre toutes les idées que ma cervelle me propose joyeusement qu'à réellement écrire un scénario. Il faut que l'excitation de mon imagination se calme un peu et ça prend du temps, ça aussi. ^^

Et donc, tout ça pour dire que le prochain roman après Dimitri sera un roman de Science-Fiction. Vous êtes tentés ?




Et pour terminer, j'ai une petite surprise pour vous, une nouvelle de la capitaine Akatz, "Les Oubliées". Elle était parue dans l'anthologie "Sombres Tombeaux" et, ayant récupéré mes droits dessus, je vais l'auto éditer courant décembre. Je vous tiendrai au courant.


A bientôt.




lundi 6 novembre 2017

Pain chocolaaaaaaattttt

Bonjour à tous,

ça me fait tout bizarre d'avoir retrouvé mon bureau, en solitaire, après ces trois jours de folie passés au salon fantastique de Paris.

Avec Fred Marty, nous y avions pris un stand, histoire de proposer une prose variée. Il amenait ses romans de Fantasy et de Fantastique basque, et je ramenais mes romans de Science Fiction féministe et mes technos thrillers. Voilà, ce que ça donnait.



Oui, oui, la boîte de bonbons, au beau milieu, c'était un moyen fourbe d'attirer le chaland et, parfois, ça a fonctionné, mais bien souvent, ça n'a intéressé que les amateurs de bonbons et les petits bouts de choux. ^^

Le salon durait trois jours et les lieux ont été surpeuplés pratiquement tout le temps. A tel point qu'il y avait de fréquents embouteillages. Aller jusqu'aux toilettes était un véritable périple ! ^^ Du coup, j'ai très peu voyagé dans le salon et je n'ai pas vu tous ceux que je voulais y voir. Une autre fois...

Bon, j'ai tout de même revu des ami.e.s, rencontré de futur.e.s, discuté de littérature avec plein de gens fabuleux, vu des costumes de cosplay magnifiques. Ce fut trois jours fantastiques. Oui, je sais... elle était facile.

Le moment le plus amusant ? Ce fut quand Fred et moi, épuisés, dimanche soir, avons décidé qu'il était temps que chacun de nous prenne le roman de l'autre. J'avais déjà lu les Chroniques de Gabriel. Du coup, je me suis fait plaisir avec Sherona. De son côté, Fred a craqué pour le génome Walkyrie. On échange donc nos livres et on se met à dédicacer. Et j'ai eu un doute... Mais oui, oui, j'étais bien en train de dédicacer l'ouvrage de Fred alors qu'il dédicaçait le mien ! ^^ Ca nous a bien fait rire.

Le moment le plus incroyable ? Ce moment où une lectrice m'expliquait que mes livres n'étaient pas pour elle parce qu'elle aimait la Science Fiction, certes, mais les volumes plus épais. Du coup, je lui ai parlé des yeux d'Opale et là, on entend un cri "Les yeux d'Opale, c'est super bien !" et je vois une femme qui s'éloigne en me regardant, le sourire aux lèvres, dans la foule et pointe son pouce en l'air. Je n'en revenais pas qu'une lectrice des yeux d'Opale soit passée juste à ce moment-là. Incroyable, non ?

Le moment le plus gênant ? Quand j'ai voulu présenter Fred à une amie et que son nom ne me revenait pas en tête... Et cette méchante ne m'a pas aidée. Et bien sûr, dans ces moments-là, mon cerveau fait "Hein ? Quoi ? Que ? Qui ? Où ?". Bref, il patine dans la semoule. ^^

Le moment le plus difficile ? Quand les odeurs de chocolat chaud de la boulangerie toute proche se répandaient jusqu'à moi. Ils faisaient de gros pains bourrés de chocolat. Miam ! Qu'est-ce que c'était bon !




Le moment le plus stressant ? L'interview vidéo que j'ai faite pour le Songeorium ! J'avais l'impression de ne pas être claire du tout et d'hésiter encore plus. La vidéo sera bientôt en ligne et je ne sais pas si j'oserai regarder.

Le moment le plus intéressant ? La discussion sur la littérature et les débuts en écriture avec un jeune homme qui voulait se lancer. Je lui souhaite beaucoup de réussite. :)

Le moment le plus WTF ? Les gens qui nous demandaient, à Fred et moi, si nous étions en couple... Ben non...  Et c'est arrivé à plusieurs reprises !

Et sinon, j'ai pris quelques photos de cosplay, histoire de garder des souvenirs et de vous montrer l'ambiance.









Ils sont beau, n'est-ce pas ?

Bon, je vais aller me reposer un peu, moi, maintenant. Ce salon m'a mise sur les rotules. :)

A bientôt.

vendredi 27 octobre 2017

Ca vous dirait qu'on se voie ?

Bonjour à tous,

ça y est ! J'ai terminé la rédaction du scénario du tome 3 des aventures de Dimitri et Roxane et le dit scénario est en bêta lecture chez mon homme, qui est toujours mon premier relecteur. Et oui, je ne fais plus bêtalire mes romans, je fais directement bêtalire mes scénarios.

Pourquoi ? Parce que j'ai la fâcheuse tendance à réécrire plusieurs fois mes romans et que c'est une perte de temps. Cette fois, j'ai décidé de travailler très très soigneusement mon scénario avant de me lancer dans l'écriture. Je teste. On verra si j'ai vraiment besoin de réécrire mon roman par la suite. Les histoires ont tendance à digresser d'elles-mêmes quand je les écrits.^^

En attendant, si on se rencontrait ? Ça vous tenterait ? Moi, oui, beaucoup !

Je serai là, rien que pour vous, tout le week-end prochain au salon fantastique de Paris. J'ai le grand plaisir d'y partager un stand avec Fred Marty dont je vous recommande chaudement "les Chroniques de Gabriel", dépaysement garanti !

Regardez tout ce qu'on vous propose comme lecture : de la SF (L'héritier de Clamoria), de la Fantasy (Sherona), du Fantastique (Les chroniques de Gabriel), du Thriller (Le code Minotaure et le génome Walkyrie), y en a pour tous les goûts.


Le salon se déroule du 3 au 5 novembre 2017, espace Champerret, Métro Champerret, à Paris. Et les horaires sont les suivants :

Vendredi : 16h - 20h
Samedi : 10h - 19h
Dimanche : 10h - 17h.

C'est un salon que j'ai fait l'année dernière, ayant l'honneur de figurer dans l'anthologie "Légendes Abyssales" du salon et j'avais vraiment adoré m'y trouver. Outre la littérature de l'imaginaire, ses auteurs et illustrateurs, il y a des stands de jeux de rôle, des stands de jeux, des stands de travail du cuir et bien d'autres choses encore. Et au détour des allées, on croise de drôles de personnages en costume. Il y a d'ailleurs un concours de costumes. Bref, c'est un salon agréable où on fait de chouettes rencontres et où on ne s'ennuie pas une seconde.

Fred et moi nous trouverons dans l'allée Albus, entre 3 et 4. 

Ne me demandez pas ce que ça veut dire, je découvrirai avec vous vendredi. ^^