mardi 20 mai 2008

Projets divers en attendant les maisons d'édition

Je suis paresseuse du blog... en même temps, il ne se passe pas grand chose au niveau des éditeurs. C'est frustrant... toute cette agitation alors que je n'escomptais pas de réponse avant longtemps et maintenant, ce silence... J'ouvre chaque jour ma boîte aux lettres en escomptant y trouver une lettre de refus. Quelque part, j'espère presque la trouver pour cesser d'attendre. Je ne suis pas patiente et cette attente me mine. Enfin...

Je me suis lancée dans 3 projets simultanés pour passer le temps.

La suite d'Opale, bien entendu. Je travaille sur le scénario et je suis effrayée par la taille que prend ce second monstre. C'est de ma faute, il faut dire. Je suis repartie sur le principe d'une alternance des voix et ça fait vite du volume. Ce sera un road movie, un voyage à travers les terres opaliennes, à la recherche des fameuses Sources.

Lors de mon retour mouvementé de vacances, nous avions parlé avec mon homme d'une autre idée de roman et j'ai commencé à écrire un peu. Le scénario n'est pas très complexe et s'appuie sur la vie d'un personnage historique. Je n'en dirai pas plus pour l'instant. Vexée sans doute ou inquiète qu'Opale soit de la littérature jeunesse contre mon gré, j'ai décidé d'écrire de la Dark Fantasy. On verra ce que ça donne. Ce sera court en tous cas... J'espère !

Sinon, j'ai vu que les éditions Denoël, encore elles, lançaient un appel à textes pour la prochaine anthologie Escales. Un appel à textes ouvert aux débutants ! J'ai une idée et j'ai commencé à faire des recherches sur internet. Je sens que je vais mettre un temps fou à écrire ce texte mais je me suis fixée la barre très haut, un peu normal pour Escales. Les textes seront sélectionnés par Serge Lehman et j'ai lu qu'il aimait Greg Egan. Ca tombe bien... Moi aussi. Je vais tâcher. C'est beau l'espoir ! Mais après tout, si on n'essaye pas, si on ne se fixe pas des objectifs qui semblent irréalisables au premier abord, on n'arrive à rien. Haut les coeurs !

Voilà, vous savez tout... ou presque.

dimanche 11 mai 2008

Les Tours de Grendsham

Ce matin, grasse mat. J'étais en train de lire mon Bifrost, tranquillement installée dans mon lit, quand mon coeur a fait un bond dans ma poitrine. Une critique d'Esprits Mutants 2, l'anthologie du pde. J'y ai participé avec une nouvelle : "Les tours de Grendsham". Je fais une courte pause et tourne la page pour voir si mon nom y apparait. Après tout, on était nombreux à participer. Et oui, mon nom est là ! Je lis la critique et éclate de rire. Je vous la livre.

"Dans les "Tours de Grendsham" à trop s'inspirer de Lovecraft (référence explicitement revendiquée), Bénédicte Taffin multiplie jusqu'à la nausée les adjectifs aussi creux que ronflants du style "innommable, inhumain, obscène, écoeurant, répugnant, abominable, démoniaque, exécrable, immonde, glauque, malsain..."; le récit en devient vite illisible."

Je vais vous expliquer le fin mot de l'histoire. Esprits mutants est une anthologie basée sur les ateliers d'écriture. Je vous le recommande d'ailleurs. Vous pouvez vous en procurer un exemplaire en passant par la boutique du pde, ici : http://presences-d-esprits.com/Boutique/index.php.

Le thème de l'atelier d'écriture auquel j'ai participé avait pour sujet : "Ecrire comme", et à notre disposition, nous avions notamment Lovecraft comme auteur. Je n'aime pas Lovecraft, du moins ses nouvelles d'horreur. J'ai toujours trouvé ses fins mal fichues et son syle trop lourd, notamment à cause des adjectifs précités. Je suis un peu tarée. Si si. Au lieu de prendre un auteur que j'aimais, j'ai décidé de faire du Lovecraft et la nouvelle "Les tours de Grendsham" est née.

La critique de Pierre Stolze est mauvaise mais elle prouve que j'ai parfaitement réussi mon exercice de style. Ca ressemble à du Lovecraft. Du coup, ça me fait plaisir. Peut-être n'aime-t-il pas Lovecraft, comme moi. :) Je sais que certains ont apprécié ce texte. Eux, par contre, devaient aimer Lovecraft. Comme quoi, il en faut pour tous les goûts.

Bref, je suis ravie de voir mon nom dans Bifrost même si ce n'est pas pour m'encenser. ^^

jeudi 8 mai 2008

Le chevalier de Wieldstadt

Ca fait un bon moment que je n'ai rien posté ici. Il faut dire qu'il ne se passe pas grand chose à part l'attente, la perpétuelle attente. Et puis, il y a d'autres raisons. Il fait beau et j'avoue profiter du soleil au lieu de rester devant mon écran.

Et j'ai été happée par l'univers de Pierre Pevel et du Chevalier de Wieldstadt. J'ai lu les 3 romans et je ne peux que vous les conseiller chaudement. C'est de la Dark Fantasy matinée d'enquête policière. Le héros est un personnage triste, taciturne et tourmenté, incapable de montrer ses sentiments aux autres et pourtant attachant. Les combats sont flamboyants, décrits avec brio par Pierre Pevel et l'intrigue, palpitante, même si elle a parfois un peu de mal à se mettre en place, ne vous permet plus de lâcher le bouquin une fois lancée. Et c'est ce qui m'est arrivée avec les trois romans. Je les ai lus très rapidement et cela faisait longtemps que je ne m'étais pas autant régalée. Si vous en avez l'occasion, jetez vous dessus !