jeudi 19 juin 2008

Un mois de plus dans les dents

Aouch. Un mois de plus est passé, si lentement et si vite en même temps. Non, non, ce blog n'est pas fermé mais il ne m'arrive pas grand chose côté édition à part l'attente, encore l'attente et toujours l'attente.

J'ai été déçue par les éditions Mnémos. Celia Chazel m'avait parlé d'une réponse dans le mois et cela fait plus de deux mois de cela. J'aurais préféré qu'elle ne me fasse pas espérer une réponse rapide. J'ai envoyé un mail aux éditions pour en savoir plus. Je déteste le téléphone. Mais le mail est resté sans réponse... A suivre mais je n'y crois plus guère.

Côté écriture, ça avance doucement. J'ai attaqué le troisième chapitre de mon roman de dark fantasy et je me pose la question de savoir si je vais vraiment faire de la dark fantasy. Je crois que se dire "je vais faire tel genre" est illusoire, du moins pour moi. Mes personnages, mon intrigue, mon monde même, tout m'échappe en si peu de temps qu'un contrôle de genre empêche tout simplement l'écriture.

J'ai posté le début de ce texte chez Cocyclics car quelque chose me chiffonnait et les petites grenouilles de cette chaleureuse marre m'ont bien aidé. Ce lieu est une réelle bénédiction et il fait bon côtoyer tous ces écrivains en herbe, comme moi.

Suite au prochain numéro, que j'espère moins éloigné dans le temps.