jeudi 22 juillet 2010

L'attaque du fenouil masqué

Ca y est ! Le bat est corrigé et les épreuves sont parties chez l'imprimeur ! Ca me fait tout vide... Une page se tourne. On ne peut plus du tout revenir sur le texte. C'est quand même quelque chose. :) Et la page se tourne d'autant plus qu'en début de semaine, j'ai répondu à ma première interview. Quelques questions qui m'ont donné un peu de fil à retordre. Pas simple d'analyser ce qu'on a écrit et les raisons pour lesquelles on l'a écrit. L'entretien devrait paraître dans "la page des libraires" en septembre. Je vous tiens au courant.

Côté Sidoine, ça a bien avancé. J'en suis à la rédaction du chapitre 19 mais ne me demandez pas combien ce petit roman qui grandit à vue d'oeil doit faire de chapitres. Je suis larguée. Une fois de plus, mes personnages ont décidé de n'en faire qu'à leur tête et, même si je continue de suivre la véritable histoire de Jeanne d'Arc point à point, je suis incapable de dire en ce moment de quoi je vais parler. De petites anecdotes deviennent des points déterminants du récit et à l'inverse je passe sous silence des événements connus de tous. En même temps, c'est mieux ainsi. :) Mes relecteurs ont l'air plus ou moins heureux de leur lecture et ça me fait un bien fou de savoir que je n'écris pas une histoire soporifique. :) Il y aura clairement des choses à retravailler, des personnages à complexifier, des intrigues à éclaircir car j'ai une fâcheuse tendance à vouloir tout laisser deviner à mes lecteurs mais parfois, souvent, je ne laisse pas assez d'éléments pour se faire. C'est une question de dosage et seule la relecture par des personnes qui ne connaissent pas le scénario permet de voir si ce dosage est correct.

La petite fête pour la sortie d'Opale, le 25 septembre 2010, se précise. Elle se fera au Tea Corner à partir de 14h. On réservera peut-être les lieux. Ca dépends du nombre de présents. Donc, si vous êtes intéressés pour venir, n'hésitez pas à me laisser un petit mot. En plus, cerise sur le gâteau, vous aurez d'autres auteurs présents : Paul Béorn qui sort "La Pucelle de Diable-Vert" chez Mnémos, la veille, et Silène qui a publié récemment le joli roman "La saveur des figues" aux Editions du Jasmin. Je vous conseille d'ailleurs ces deux achats. D'ailleurs, si un libraire bien intentionné traine sur ce blog, j'en cherche un pour proposer ces trois ouvrages lors de la petite fête... qu'il me contacte. :)

Ah, et j'ai presque oublié de me faire plaindre ! Si ! Si ! Comment ça, pour une fois qu'on pouvait l'éviter ? Tsss... Je dis qu'il est dangereux de manger des légumes, contrairement à ce qu'on nous raconte ! Surtout les légumes sauvages ! Surtout les fenouils ! Figurez vous que l'un d'eux m'a agressée ! Pourtant, je ne faisais qu'essayer de le déraciner... avec de bonnes intentions ! Si ! Si ! Le manger venait d'une bonne intention. C'était pour son bien ! Tout le monde sait que les fenouils adorent être mangés... Bref... celui-ci ne semblait pas d'accord. Usant voire mésusant de ses pouvoirs de fenouil masqué, il a fait se retourner mon opinel contre moi. Groumpf ! Résultat ? Trois points de suture pour mon index droit. Aie ! Mais je me suis vengée ! Je l'ai mangé ! Pas l'index, hein, le fenouil... Faut suivre ! Et en plus, vous savez quoi ? Ben, il était bon, le fenouil ! ^^

Allez, je retourne bosser sur Sidoine une petite heure...

vendredi 2 juillet 2010

Rentrée de vacances

Pas mal de choses à vous raconter. C'est l'intérêt de ne pas poster souvent ici. ^^

Il faut dire que je rentre de vacances, de véritables vacances ou presque. Non, non, je ne vais pas vous les raconter. ^^ J'avais décidé d'emmener Crapchot (le pc portable sur lequel j'écris) au cas où mais je ne l'ai pas ouvert. Par contre, la mer toute proche m'a inévitablement fait songer à Eleonora et on peut dire qu'elle m'a accompagnée durant mes vacances, se présentant à mon esprit à tout moment. J'ai noté, quelque part dans ma petite tête, les décors, les odeurs, le bruit de la mer et je compte bien m'en resservir pour mon roman. Par ailleurs, j'ai commencé à travailler sur l'un des mondes d'Eleonora, son historique. J'en ai besoin pour voir à quoi ressemble exactement le monde dans lequel elle évolue. Ensuite, je travaillerai sur mon intrigue. Je vous en reparlerai.

Côté Opale 1, j'ai reçu mon bat (le bon à tirer) et il faut que je le relise avant la fin du mois pour vérifier qu'il n'y a plus de coquilles. Je ne me fais pas d'illusions, il en restera, mais personne n'est parfait. :) Ca fait bizarre de recevoir ce paquet de feuilles. Il est imprimé recto-verso, contrairement aux versions précédentes. Il y a la carte, les annexes, les remerciements... C'est véritablement le roman tel qu'il sera en septembre, le 9 septembre pour être précise. ^^ J'ai hâte ! J'ai hâte ! Et pour fêter ça, une petite fête sera organisée sur Paris, le 25 septembre, dans un salon de thé avec mes ami(e)s les grenouilles. Je vous en dirai plus quand ce sera plus précis, pour ceux que ça tente.

Côté Opale 2, le scénario est terminé. Il fait 50 chapitres, un prologue, 2 interludes et un épilogue. Arghhhh... Tout est prêt sauf les trois derniers chapitres mais je compte sur l'écriture pour remplir ces vides. Il y a toujours une nouvelle intrigue, un nouveau personnage qui viennent se glisser entre les mailles du filet. ^^ Hier, j'ai créé tous les fichiers .doc correspondant. Vous me direz... j'aurais pu le faire au fur et à mesure. Certes mais ça me pousse en avant de voir tous ces petits fichiers qui n'attendent plus que d'être remplis. :)

Côté Sidoine, je continue d'avancer bon gré mal gré. Quand je suis un peu en panne sèche, je me tourne vers Opale 2. Lors des Futuriales, j'ai eu la chance de discuter un peu avec Serge Lehman et il me disait qu'il travaillait sur deux romans en même temps, passant de l'un à l'autre suivant son inspiration du moment. Du coup, je me sens moins obligée de ne faire que du Sidoine et ça m'aide énormément. Le scénario d'Opale 2 étant bouclé, je peux me mettre à son écriture en parallèle. :) Mais j'ai toujours la volonté de terminer Sidoine en septembre 2010, même s'il y a de fortes chances que ça déborde un peu...

Voilà. Comme vous le voyez, je n'ai pas vraiment le temps de m'ennuyer. D'ailleurs, je valide ces quelques mots et je retourne au turbin. :)