mercredi 29 août 2012

Le mois d'octobre sera le mois de...

Oui, c'est vrai, j'ai bloggué hier et oui, je reblogue aujourd'hui. Na !

En fait, j'ai une information très très importante à vous communiquer. La nouvelle vient de tomber ! Phooka et Dup de Book en Stock m'ont fait l'honneur et le plaisir de me demander de participer au prochain Mois De et j'ai accepté ! On dirait une demande en mariage, mais c'est un peu cela. Nous serons unies tout le mois d'Octobre, un mois tout entier où vous pourrez me poser toutes les questions qui vous titillent, sur le blog Book en Stock. Et pour fêter cela, Asgard, ma chouette maison d'édition, s'associe à Book en Stock pour un partenariat avec à la clef des versions numériques de "La Pucelle et le Démon" à gagner. Elle est pas belle la vie ?

Tout est décrit en détails sur le blog Book en Stock.

Le mois de Bénédicte Taffin (c'est moi ! Ah, vous le saviez... )
Le partenariat avec Asgard pour gagner des "Pucelle et le Démon"

Et un post ne serait pas un post, sans une chronique de "La Pucelle et le Démon". En voici une sur un blog que je vous conseille SFFF 100%VF. Cécile n'a pas eu de coup de coeur mais elle est loin d'avoir détesté, enfin, je crois. :)

mardi 28 août 2012

Soirée de rentrée Asgard/Midgard/Lokomodo

Aujourd'hui, le message sera un peu plus long que la dernière fois. J'ai plus d'annonces à faire. ^^

Côté écriture, c'est toujours le calme plat par chez moi. Mais il faut que je fasse des recherches concernant le prochain livre qui me titille. Et comme j'ai un manque chronique de temps, en ce moment, ça n'avance pas très vite. Mais bon, un livre, ça a besoin de maturer longuement, donc, pas d'inquiétude, sauf que vous risquez de m'entendre répéter longtemps : Je n'ai pas le temps et l'écriture est au point mort... Je vous aurai prévenus. :)

Et pendant ce temps, de charmantes personnes se penchent sur mes écrits et ont la gentillesse de faire part de leur avis sur "La Pucelle et le Démon" au reste du monde. Oui, le reste du monde, c'est mon côté mégalo. Ah, tiens, en parlant de mégalomanie, je voulais préciser que les entêtes de chapitre de la Pucelle sont bien rédigés par moi et pas tirés d'une oeuvre médiévale. Je précise parce qu'il semblerait que certains pensent que c'est une copie. Et non... :p

Dup en parle d'ailleurs dans son coup de coeur  sur Book en Stock, un coup de coeur qui m'a mis le feu aux joues. Merci Dup. :) Et ce blog devrait vous réserver une surprise d'ici la fin du mois d'août. La fin du mois d'août, mais c'est maintenant ou presque !!! Bref, à suivre. :)

Et je ne m'y attendais absolument pas, persuadée que ce genre de choses n'arrivaient qu'aux auteurs connus et reconnus, mais voilà... Philippe Boulier a eu la merveilleuse idée de parler de mon roman sur son podcast "La bibliothèque orbitale". J'en étais toute retournée et j'aurais aimé le remercier de vive voix ! Surtout qu'il en parle très bien ! Si vous avez quelques minutes, n'hésitez pas et oyez ce podcast. En plus et surtout, outre ma petite personne, Philippe Boulier y parle du "Serpent d'Angoisse" du très regretté Roland C. Wagner.

Et si vous ne savez pas quoi faire le 14 septembre 2012 au soir, les éditions Asgard, Midgard et Lokomodo ont eu l'idée de faire une petite fête pour la sortie de leurs romans de septembre. Non, personne n'a parlé de rentrée littéraire. C'est juste une petite fête. A la base, il n'y avait que trois ou quatre auteurs prévus, et puis, une chose en entraînant une autre, beaucoup d'auteurs et d'illustrateurs d'Asgard, Midgard et Lokomodo seront présents pour dédicacer ou juste discuter autour d'un verre. J'en ferai moi même partie. Je ne pouvais manquer ça ! Et à cette heure, sont annoncés : Olivier Gay, Nathalie Dau, Mathieu Coudray, Hervé Mestron, Anne Rossi, Patrick Eris, Marion Dhuique-Mayer, Jean Michel Calvez, Michel Borderie, Thomas John, Jacques Fuentealba, Laurent Whale et David Bry.
Cela aura lieu à partir de 18h30 aux Caves Alliées (44 rue Grégoire de Tours, 75006 Paris)
Vous pouvez suivre le mouvement sur FB.

Je vous dis à bientôt, en virtuel ou en réel. :)

mercredi 15 août 2012

Un court message pour vous dire que ça y est !!! La Pucelle et le Démon est sorti aujourd'hui en version numérique. Si vous voulez vous le procurer à moindre frais, c'est par ici, sur numilog.

Quel que soit le format choisi, livre ou numérique, je vous souhaite une bonne lecture.

Et une petite chronique pour vous mettre l'eau à la bouche. C'est Louve qui s'y colle sur son blog les victimes de Louve. Brrr... Mais rassurez-vous, elle ne m'a pas croquée. Sidoine lui avait servi de repas avant. Ouf.

jeudi 9 août 2012

L'envie d'avoir envie

Souvent, quand vous êtes écrivain et qu'on vous pose des questions sur votre métier, la première question qu'on vous pose est : "d'où vous viennent vos idées ?" Si ce n'est pas la première, il suffit d'attendre un peu et elle finit par arriver. Et votre interlocuteur d'attendre la réponse avec une lueur de convoitise et de fièvre dans le regard, un peu comme s'il espérait que vous alliez lui révéler le Saint Graal. Je n'aime pas trop cette question parce qu'il est extrêmement difficile d'y répondre quand on veut y répondre correctement et que c'est d'ailleurs si difficile qu'en général, je me contente d'un "Je ne sais pas" et je n'aime pas trop cette question parce que la réponse conduit inévitablement à la déception votre interlocuteur.

Mais aujourd'hui, je crois entrevoir un début de réponse. Les idées viennent de l'envie, l'envie d'écrire quelque chose de particulier, que ce soit un domaine, un genre, un thème, même si souvent cela reste inconscient. Le processus étant en court dans ma petite tête, j'en profite pour l'étudier. Je ne fais malheureusement pas partie de ces prodiges de l'écriture qui rêvent leurs romans, s'assoient devant une table et l'écrivent dans la foulée. Mes romans naissent d'un processus bien plus lent et plus complexe, une sorte de maturation, qui nécessite un peu d'effort. Mon esprit est une véritable éponge dans ces moments là, ces moments où je cherche mes idées, justement, où j'imagine mon personnage et une trame pour mon scénario. Les toutes premières choses qui me viennent alors, ce sont des sensations, une espèce de condensé de ce que sera le caractère de mon personnage. Ensuite viennent les scènes au fur et à mesure de la création de la trame de mon scénario. D'ailleurs, c'est ainsi que je sais si mon scénario est bon ou pas, parce que s'il est bon, les scènes apparaissent claires et nettes dans ma caboche. Après, reste le lourd travail de boucher les trous laissés par ce processus et il y en a !

Je n'ai pas de chance, si on veut, je ne peux pas noter mes scénarios. Cela fait plusieurs fois que j'essaye, entraînée par la réussite de consoeurs et confrères dans ce domaine, mais c'est tuer la poule aux oeufs d'or pour moi. Une fois mon scénario écrit noir sur blanc, il s'efface de ma mémoire. Il n'y a plus ce processus de travail en arrière fond. Il n'y a plus cette envie d'écrire ce texte. Du coup, si le roman sur lequel je suis en train de "travailler" voit un jour le jour, vous saurez que seuls les pages que vous tenez entre vos mains auront été écrites. ;)

Et il faut que je vous donne des nouvelles de La Pucelle. Elle va bien et a eu le droit à une chronique de Phenix Web.

vendredi 3 août 2012

Je suis embêtée

Je suis très embêtée en ce moment. Oh, rien de grave puisque ça ne concerne que l'écriture. Voilà, je n'écris plus... plus une ligne. En même temps, c'est normal. Cela m'avait fait pareil après la sortie d'Opale. Je stresse pour les retours, angoisse qu'on puisse ne pas aimer ce que j'ai écrit, bref, j'ai la tête ailleurs. Et puis, c'est les vacances, je viens de déménager... et ça fait pas mal de choses à penser en dehors de l'écriture.

Non, ce qui m'embête le plus, c'est mon imagination. Elle est toujours aussi débridée, écriture ou pas écriture, et m'entraîne vers de nouveaux sentiers, éloignés des littératures de l'imaginaire. Et voilà où le bas blesse. On m'avait demandé lors d'un entretien si j'étais contre l'idée d'écrire de la littérature hors science fiction, fantasy ou fantastique, et j'avais répondu que rien ne s'y opposait. Mais à présent que mon envie se tourne vers ces terres inexplorées, je me demande si c'est une bonne idée de changer ainsi mon fusil d'épaule.

Alors, je me suis dit que j'allais vous poser la question. Est-ce que vous vous attendez à avoir un auteur qui écrit toujours le même genre d'histoires ou au contraire, préférez-vous le mélange des genres chez les auteurs ou est-ce que vous vous en fichez complètement ? Rayez la mention inutile... ^^

Et un petit lien vers la chronique de Sia sur "La Pucelle et le Démon".  Jetez un oeil à sa proposition de lecture, suite à la lecture de mon roman. Autant dire que je suis aux anges. Je suis fan de Pierre Pevel. ^^