mardi 29 novembre 2016

Retour sur les 13èmes Rencontres de l'Imaginaire

Bonjour à tous,

qu'est-ce que c'était bien le salon de Sèvres !!!!

Comme d'habitude, l'organisation de Jean-Luc Rivera, des médiathècaires et de la librairie Gibert Joseph étaient sans faille et les auteurs furent dignement reçus.

J'ai eu l'occasion de rencontrer de nombreux collègues et lecteurs, connus ou inconnus. Tous très charmants. Et je ne les nommerai pas car il y en avait trop et je ne voudrais froisser aucune susceptibilité.

Une mention spéciale tout de même pour Estelle Faye qui a reçu le prix Actusf de l'uchronie lors du salon, pour la joyeuse équipe du Mont des Rêves qui auront des cartes de visite, je l'espère, à notre prochaine rencontre et à qui je souhaite une longue route, aux grenouilles joliment chapeautées passées me faire "coucou", aux bons conseils de Jean-Claude Dunyach, aux oeuvres de mon voisin Pierre Le PiXX et aux discussions de mon autre voisin Loïc Henry. Oui. J'étais très bien entourée.

Et j'ai eu l'honneur, la grande chance de discuter avec Brian Stableford, l'invité d'honneur du salon ! Et c'est là que je me suis rendue compte qu'il fallait vraiment que je travaille mon anglais. Si j'arrivais à faire une phrase dans la langue de Shakespeare, il m'était quasiment impossible de comprendre les réponses de mon interlocuteur. Heureusement que Thomas Bauduret, interprète averti et professionnel, était là !

Pour vous faire saliver un peu, voici deux photos.


Celle du stand que je partageais avec Loïc Henry avec les oeuvres de Pierre Le Pixx. 


© Cassandre de Delphes
Et une photo prise par Cassandre de Delphes, par surprise. J'étais en pleine discussion... 

A ce moment là, il y avait encore des exemplaires de "L'Héritier de Clamoria". Mais à la fin du salon, ils avaient tous été adoptés par de sympathiques lecteurs. Merci à eux.  

Et voilà, à présent, je vais tâcher de reprendre une activité normale d'écrivain... et je vous en donne des nouvelles bientôt.

Bonne journée à tous.



mardi 22 novembre 2016

J'ai du mal...

Bonjour à tous,

et oui, j'ai du mal... du mal à terminer mon roman en cours, le second Dimitri.

Oh, pas d'inquiétude... J'ai toujours du mal à terminer mes romans. C'est comme ça. J'ai beau suivre le plan que je me suis fixée et être parfaitement à l'endroit du scénario prévu, quand il me reste 3 ou 4 chapitres, je perds pieds et les doutes se font plus fort. Et là, commence la lutte pour ne surtout pas revenir sur ce qui est déjà écrit parce que oui, je meurs d'envie d'aller de nouveau patauger dans mes premiers chapitres pour changer un dialogue ici, les circonstances de tel événement là, modifier l'ordre des péripéties, voire leurs motifs, voire les personnages, voire l'intrigue...

Tout... Si je m'écoutais, je changerais tout !

Mais je ne le fais pas parce que je sais pertinemment que j'aurais beau le faire, je reviendrais au bout de plusieurs jours ou semaines au point de blocage où je suis actuellement. Modifier le début n'est qu'une excuse, un prétexte pour ne pas aller au bout.

Je n'aime tout simplement pas terminer mes romans.

Pourquoi ?

Sans doute parce que cela veut dire mettre un point final à un texte et ne plus y toucher malgré ses faiblesses, malgré cette impression tenace qu'on pourrait faire mieux ! Et bien sûr qu'on pourrait faire mieux ! On peut toujours faire mieux  ! En écriture du moins... Mais est-ce que le temps supplémentaire accordé à un texte va le rendre meilleur à ce point ? Dans mon cas, je ne pense pas.

Les faiblesses, les maladresses qui m'enragent tant en ce moment disparaîtront partiellement avec les futures corrections, les miennes, celles de mes relecteurs, celles de mon éditrice. Et puis, je sais pertinemment que ce que je déteste à présent, je l'apprécierai en m'étonnant de l'avoir écrit dans quelques jours, mois, semaines, années.

Mais voilà, à présent, j'en suis à ce point que je déteste, à devoir me forcer à écrire chaque chapitre, paragraphe, ligne, mot, signe. Et qu'est-ce que c'est difficile !

Et mon cerveau ne m'aide absolument pas... Comme je ne lui obéis pas en me jetant avec obstination sur le début du texte, il se venge en rêvassant au prochain roman... Des images tambourinent aux portes de ma conscience. Des dialogues s'esquissent. Des scènes se dévoilent à mes yeux. Et l'attirance est là aussi bien forte de céder à ce chant de sirène et de plonger avec délectation dans l'élaboration d'un nouveau scénario. Mais là aussi, il faut résister. Céder signifierait ne pas terminer l'en cours.

Alors, voilà, en ce moment, j'ai du mal... mais j'espère toujours avoir terminé Dimitri pour la fin de cette semaine, la prochaine au pire. Et après... après, si ça vous tente, je vous parle du processus de création. Comme je serai en plein dedans...

En attendant, on en discute samedi ? Je serai aux rencontres de l'Imaginaire à Sèvres et à ma tête, vous devriez rapidement deviner si j'ai terminé Dimitri ou pas... :)



Je vous dis à bientôt.

mercredi 16 novembre 2016

Rencontres de l'Imaginaire, le 26 novembre à Sèvres.

Bonjour à tous,

le samedi 26 novembre, j'aurai le plaisir de participer aux 13èmes Rencontres de l'Imaginaire, à Sèvres !!!



J'aime énormément ce salon où se retrouvent beaucoup de mes potes auteurs et où on a le temps de discuter avec les lecteurs et aussi, beaucoup, entre auteurs. D'ailleurs, vous trouverez la liste des auteurs invités sur le site de la médiathèque de Sèvres où se déroule le salon.

Cette année, l'invité d'honneur est Brian Stableford !

Bref, venez ! Vous ne le regretterez pas !

Je vous dis à bientôt.

lundi 7 novembre 2016

Sombres Tombeaux

Bonjour à tous,

vous savez quoi ? Le temps file trop vite... Si... Si...

La preuve ? Cela fait plusieurs jours que je dois vous parler de la sortie d'une nouvelle aventure de la capitaine Akatz Ielena et je suis en retard... en retard... Oui, oui, tel le lapin d'Alice au Pays des Merveilles. Bon, à part que je n'ai pas le poil blanc...

Et donc, une nouvelle aventure d'Akatz Ielena est disponible depuis quelques jours.

En effet, aux Editions du 38, dans la Collection du Fou, vient de sortir "Sombres Tombeaux", une anthologie réunissant 8 auteurs sur le thème de la mort.



Ces huit merveilleux textes vont vous faire frémir d'horreur ou de bonheur. Une anthologie d'exception autour du Fantastique, de la Fantasy et de la Science Fiction !!! Et comme toujours dans la Collection du Fou, la part belle est faite aux auteurs français.

Sur Amazon, les commentaires sont déjà plus qu'élogieux et l'anthologie affiche un score de 5 étoiles sur 5.

Personnellement, j'ai adoré cette lecture et j'ai eu un gros coup de coeur pour "Une peau blanche comme la lune et des yeux bleus comme des étoiles" de NokomisM qui mêle avec brio mort, poésie, amour et espoir.

Et vous ? Dites-moi donc quelle est votre préférée.

A bientôt