vendredi 30 décembre 2016

Fin 2016

Bonjour à tous,

voilà... 2016 se termine dans quelques heures. Une page se tourne... On dresse le bilan de l'année écoulée...

A vrai dire, je n'aime pas beaucoup dresser un bilan comptable de ma vie.

Pourquoi ?

Parce que j'en arriverais à comptabiliser le nombre de romans et de nouvelles éditées cette année. Et même si ce nombre me satisfait, même si l'édition de "L'Héritier de Clamoria" est une fierté, 2016 ne peut être résumée à ça.

Et ce qu'elle m'a apportée, cette année, n'est pas quantifiable...

Comme tous les ans, j'ai aimé, ri, pleuré, souffert. J'ai découvert le monde. Mes lectures, les films, les émissions, mes rencontres m'ont ouvert les yeux sur les autres et sur moi-même. J'ai fait des progrès, notamment en organisation. J'ai fait des rechutes : je remange mes ongles. J'ai appris, une fois de plus, qu'il fallait écouter les conseils, mais pas forcément les appliquer car ce qui convient à l'un ne convient pas forcément à l'autre. La méthode du flocon n'est décidément pas pour moi. J'ai compris qu'il faut s'accepter tel que l'on est et chercher à s'améliorer. Tout un programme... Toutes ces petites contradictions qui font la vie et dont le choix oscille d'un jour, voire d'une heure, sur l'autre.

Oui, j'ai avancé ici, reculé là. Comme vous, je suppose.

C'est ça mon bilan. Etre restée moi-même et être devenue différente. Et ce n'est pas quantifiable.

Et pour l'année prochaine ? Eh bien, je vous garde plein de surprises... des quantifiables, celles-ci. A défaut de prendre de bonnes résolutions, j'ai pris une décision. Non, non, je ne dirai rien avant l'année prochaine.

En attendant, je vous souhaite de passer de joyeuses fêtes de fin d'année.

Et je voulais vous faire un petit cadeau pour vous remercier de me suivre, de me lire, de m'écrire... Ce n'est pas grand chose, mais c'est tellement beau que je voulais partager. C'est tout simplement deux vues depuis mes fenêtres. Avec le givre, c'est féérique...







Bonne fin d'année à tous !

vendredi 23 décembre 2016

Joyeux Noël !!

Bonjour à tous,

et tout d'abord, le plus important...



Joyeux Noël !!!!

Je n'ai pas été présente ces derniers temps et je le regrette, mais j'ai vraiment travaillé comme une dingue pour terminer la seconde aventure de Dimitri et c'était une mauvaise idée car dès le premier jour des vacances, je me suis effondrée, épuisée. Le temps de me remettre, de préparer les fêtes à venir, et me voici... en retard...

Et du coup, me direz-vous... comment s'est passée la séance de dédicace à la médiathèque de Crépy-en-Valois ? Eh bien, ma foi, très bien. 

J'ai été choyée par les médiathécaires et je tiens à dire un grand merci à Audrey pour avoir si bien organisé cet événement.

Il n'y avait pas foule. Sans doute, le syndrome courses de Noël, mais cela m'a permis de papoter avec les uns et les autres et ce fut très agréable. 

J'ai ainsi réalisé que mon roman "L'héritier de Clamoria" était drôle... J'avoue que je n'en parle pas trop, mais il est vrai que j'aime beaucoup mettre de l'humour dans mes romans. Ceux qui ont lu "La Pucelle et le Démon" peuvent en attester et à présent, les lecteurs d'Akatz. Du coup, on a bien ri lors de la séance de dédicace avec mes premiers lecteurs en évoquant telle ou telle scène.

Une mention spéciale pour Jean-Louis... "L'héritier de Clamoria" était sa première lecture de Science Fiction et il fut si convaincu par ma prose qu'il a acheté un second exemplaire pour l'offrir à sa soeur. Cette démarche m'a vraiment beaucoup émue.

Ah, une petite photo peut-être ?




Bonnes fêtes de Noël à vous. 

Et on se dit à la semaine prochaine.

mercredi 7 décembre 2016

Dédicace du 10 décembre 2016

Bonjour à tous,

ce samedi 10 décembre, à partir de 14h et jusqu'à ce qu'on me jette dehors, j'ai le plaisir de dédicacer mon dernier roman "L'héritier de Clamoria" à la médiathèque de Crépy-en-Valois.

Ce sera ma première expérience de dédicace en médiathèque et j'en remercie vivement les médiathécaires.



Pour l'occasion, je sortirai ma boîte à stylos de couleur. Oui, c'est tout nouveau. Jusqu'ici, je dédicaçais en choisissant une couleur par roman (Le violet pour Les Yeux d'Opale et le rouge pour La Pucelle et le Démon) et là, j'ai décidé de laisser le choix aux lecteurs. Je n'ai pas encore essayé de dédicacer en mettant plusieurs couleurs... mais en même temps, personne ne m'a demandé.

J'ai hâte d'y être. J'aime beaucoup ces rencontres avec les lecteurs, futurs ou passés. On discute de tout et de rien et je fignole mes dédicaces en fonction. Je me régale de voir les visages s'éclairer à la lecture de ces quelques mots et je savoure ces instants magiques, en dehors du temps.

Et non, pas de dédicace avec une phrase standard et passe partout. Ce n'est pas le même plaisir. Et tant qu'on peut prendre son temps... Oh, bien sûr, ça arrive, quand le contact ne passe pas, que la discussion ne s'engage pas, je me contente alors d'un "Bonne lecture", de la phrase standard et de ma signature, mais ce ne sont pas mes dédicaces préférées.

Oui, oui... J'ai parlé de phrase standard... Deux fois même.

En fait, pour chacun de mes romans, j'essaye de trouver une phrase qui parle de l'oeuvre sans rien en dévoiler. Pour Les yeux d'Opale, je mentionne l'adoption par un lunsdum dont le nom est lié au prénom de la personne pour qui je dédicace. Je dessine même une petite boîte où se trouve le dit lunsdum. Vous avez tous reconnu la boîte de "Dessine-moi un mouton" de Saint Exupéry. C'est bien elle. Comme je ne sais dessiner ni les lunsdums ni les moutons, j'ai repris l'idée que j'adore. Pour La Pucelle et le Démon, c'est "Parce que l'Histoire n'est pas celle que l'on croit !". Et pour L'Héritier de Clamoria, c'est...

Oh, et puis non, je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous-même.

On se dit au 10 décembre... Crépy-en-Valois... 14h... Médiathèque.

A samedi.